Du bio dans les cantines de Brest

mercredi 27 mars 2019, par Alizée Pouillet

45 visites

Description

Les produits locaux, saisonniers et issus de l’agriculture biologique sont en progression constante dans les restaurants scolaires et dans les crèches de Brest. Un bienfait pour les enfants, mais aussi pour les producteurs locaux qui peuvent ainsi consolider leur activité.

Le Grenelle de l’environnement a fixé un objectif de 20 % de bio ( en valeur) en restauration collective. Si pour beaucoup de collectivités, il s’agit encore d’un objectif à atteindre, à Brest, les repas des 6000 écoliers demi-pensionnaires et de 200 tout-petits des crèches ont depuis longtemps dépassé ce seuil.
Il s’agit en effet, d’une volonté affirmée de la Ville de Brest. En 2014, elle a d’ailleurs signé la charte régionale « Il fait bio dans mon assiette » portée par Initiative Bio Bretagne.
Pour exemple, sur l’année 2014 – 2015, la restauration scolaire proposait 30,4 % de bio en valeur et 50% en poids, 32,76 % de produits locaux sur la même période, des légumes et des yaourts entièrement bio, une interdiction des OGM, une tolérance de 20 % de produits en conversion et des viandes labellisées.
Pour parvenir à ce résultat, la collectivité impose ses exigences dans le contrat qu’elle a avec le gestionnaire de la restauration collective. L’objectif est d’augmenter progressivement et régulièrement les produits locaux, saisonniers et issus de l’agriculture biologique.
Car le but est de bien de travailler au maximum sur les circuits courts, avec la volonté d’accompagner les filières existantes, d’aider les producteurs locaux à se développer en veillant toutefois à ce que la Ville de Brest ne soit pas le seul client de ces producteurs. Pour cela, la collectivité a développé un partenariat avec la Maison de l’Agriculture Biologique pour le choix des différents approvisionnements.

Partenaires

Associations, entreprises, usagers

Éléments facilitateurs pour l’initiative

.

Freins, difficultés rencontrées et solutions

La collectivité impose ses exigences dans le contrat qu’elle a avec le gestionnaire de la restauration collective.

Bilan

2014 – 2015, la restauration scolaire proposait 30,4 % de bio en valeur et 50% en poids, 32,76 % de produits locaux sur la même période, des légumes et des yaourts entièrement bio, une interdiction des OGM, une tolérance de 20 % de produits en conversion et des viandes labellisées.

Contacter l’auteur